TOUS UNIVERS DIEU


 
Voltaire : "L'univers m'embarrasse et je ne puis songer qu'une telle horloge existe et n'ait pas d'horloger"
    


Une intelligence supérieure a créé notre univers afin que l’être humain puisse vivre.Voici la conclusion que l'on peut tirer de l'étude actuelle de notre univers.

Les principaux arguments permettant d'arriver à cette conclusion sont les suivants :

Toutes les caractéristiques physique de notre univers ont le même point commun : permettre l'apparition et le développement de l’être humain.

L'extraordinaire précision du réglage de notre univers qui a permis l'apparition de l’être humain rend l'hypothèse du hasard extrêmement improbable.

Seule l'hypothèse de l’être humain comme but rend notre univers cohérent,compréhensible.

L'étude de l'univers peut être rapprochée de l'étude d'un corps humain ou chaque partie bien qu'ayant une fonction physique bien précise participe à un tout, à un but : permettre à l’être humain de vivre.

Face à l'hypothèse d'un créateur de nombreux scientifiques présentent les arguments suivants. 

La science n'a pas à déterminer un but,une finalité à l'univers. Cet argument n'est pas recevable car il est inexact.Dans l’étude du corps humain par exemple,la finalité de chaque partie du corps humain est recherchée. Cette finalité étant de permettre à l’être humain de vivre normalement..

Il est possible que nous soyons tombé sur le bon univers parmi les millions ou plus d'univers qui pourraient exister.Cet argument n'est pas recevable car il suppose des univers autres que le notre.Or en l'état actuel de nos connaissances nous ne savons pas s'il existe d'autres univers que le notre,étant incapable d'aller au delà des frontières de notre univers.

La science actuelle peut donc affirmer qu'une intelligence a créé l'univers pour que l'homme vive. Elle ne peut cependant dire que cette intelligence c'est Dieu.Cette question ne fait pas parti de son domaine de compétence mais de la religion.

La science et la religion bien qu'ayant chacun leur domaine de compétence ont des liens car toutes les deux participent au développement de la connaissance du "phénomène humain".Ils ne faut donc pas les opposer mais développer leurs liens.



LIENS

Wikipedia : Lien
Science et foi : Lien
Trin Xuan Thuan : Lien
Le monde des religions : Lien
Sciences et Religions : Lien
Pourquoi je crois en Dieu : Lien





VIDÉOS






DES EXEMPLES DU RÉGLAGE PRÉCIS DE L'UNIVERS 



Pour que la vie puisse apparaître sur terre il a fallu que les nombreux paramètres de notre univers soient réglés de manière très précise. Cette précision est pour certains paramètres extrême. Une très infime modification dans le réglage de ces paramètres et il n'y avait plus de vie possible.


La constante de la force nucléaire forte
Si plus élevée : l'hydrogène ne se formerait pas ; les noyaux nucléaires de la plupart des éléments essentiels à la vie seraient instables, ce qui rendrait impossible la chimie nécessaire à la vie.
Si moins élevée : aucun élément plus lourd que l'hydrogène ne se formerait ; encore une fois, la chimie nécessaire à la vie ne serait pas possible.

La constante de la force nucléaire faible
Si plus élevée : trop d'hydrogène aurait été converti en hélium pendant le Big Bang, et les étoiles auraient converti trop de matière en éléments lourds rendant la chimie nécessaire à la vie impossible.
Si moins élevée : trop peu d'hélium aurait été produit au cours du Big Bang, et les étoiles auraient converti trop peu de matière en éléments lourds rendant la chimie nécessaire à la vie impossible.

La constante de la force de gravitation
Si plus élevée : les étoiles seraient trop chaudes et brûleraient trop rapidement et irrégulièrement pour rendre possible la chimie nécessaire à la vie.
Si moins élevée : les étoiles seraient trop froides pour que la fusion nucléaire se produise, et trop d'éléments nécessaires à la chimie de la vie n'existeraient pas.

La constante de la force électromagnétique
Si plus élevée : les liens chimiques seraient rompus ; les éléments plus massifs que le bore seraient instables pour la fission.
Si moins élevée : les liens chimiques seraient insuffisants, rendant la chimie nécessaire à la vie impossible.

Le rapport force électromagnétique - force de gravitation
Si plus élevé : toutes les étoiles seraient 40% plus massives que le soleil, les étoiles brûleraient trop vite et trop irrégulièrement pour que la vie soit possible.
Si moins élevé : toutes les étoiles seraient 20% moins massives que le soleil et seraient incapables de produire des éléments lourds.

Le rapport électrons - masse des protons
Si plus élevé : les liens chimiques seraient insuffisants, rendant la chimie nécessaire à la vie impossible.
Si moins élevé : les liens chimiques seraient insuffisants, rendant la chimie nécessaire à la vie impossible.

Le rapport nombre de protons - nombre d'électrons
Si plus élevé : l'électromagnétisme dominerait la gravité rendant impossible la formation des galaxies, des étoiles et des planètes.
Si moins élevé : pareil que si plus élevé.

Le taux d'expansion de l'univers
Si plus élevé : la formation des galaxies ne serait pas possible.
Si moins élevé : l'univers se serait effondré, bien avant la formation des étoiles.

Le niveau d'entropie de l'univers
Si plus élevé : les étoiles ne se formeraient pas en proto-galaxies.
Si moins élevé : aucune proto-galaxie ne se formerait.

La densité de la masse de l'univers
Si plus élevée : les étoiles brûleraient trop rapidement pour que la vie existe, à cause de la surabondance de deutérium hérité du Big Bang.
Si moins élevée : trop peu d'éléments lourds se seraient formés à cause de l'insuffisance d'hélium produit lors du Big Bang.

La vélocité de la lumière
Si plus élevée : les étoiles seraient trop lumineuses pour que la vie existe.
Si moins élevée : les étoiles ne seraient pas assez lumineuses pour que la vie existe.

L'uniformité initiale des radiations
Si plus élevée : les étoiles, les clusters d'étoiles et les galaxies n'auraient pas pu être formés.
Si moins élevée : l'univers ne serait que trous noirs et espaces vides.

La distance moyenne entre les galaxies
Si plus élevée : la formation des étoiles n'aurait pas pu se faire à cause d’un manque de matériaux.
Si moins élevée : la force de gravitation déstabiliserait l'orbite du soleil.

La densité de l'amas de galaxie
Si plus élevée : les collisions et fusions de galaxies modifieraient ou auraient modifié l'orbite du soleil.
Si moins élevée : la formation des étoiles n'aurait pas pu se faire à cause d’un manque de matériaux.

La distance moyenne entre les étoiles
Si plus élevée : la densité des éléments lourds ne permettrait pas la formation de planètes rocheuses.
Si moins élevée : les orbites planétaires seraient trop instables pour supporter la vie.

Le taux de désintégration des protons
Si plus élevé : la vie serait exterminée par les radiations diffusées.
Si moins élevé : l'univers n'aurait pas assez de matière pour supporter la vie.

Le rapport du niveau de l'énergie nucléaire
Si plus élevé : l'univers n'aurait pas assez d'oxygène pour que la vie existe.
Si moins élevé : l'univers ne contiendrait pas assez de carbone pour que la vie existe.

Le niveau d'énergie au repos pour 4He
Si plus élevé : l'univers ne contiendrait pas assez de carbone ou d'oxygène pour que la vie existe.
Si moins élevé : pareil que si plus élevé.

Le taux de désintégration de 8Be
Si plus élevé : la fusion des éléments lourds génèrerait des explosions catastrophiques dans toutes les étoiles.
Si moins élevé : aucun élément plus lourd que le béryllium ne se formerait, rendant la chimie nécessaire à la vie impossible.

Le rapport masse des neutrons - masse des protons
Si plus élevé : trop peu de neutrons seraient produits par leur désintégration pour permettre à de nombreux éléments essentiels à la vie de se former.
Si moins élevé : la production de neutrons issus de leur désintégration serait si importante que toutes les étoiles seraient réduites en étoiles de neutrons ou en trous noirs.

L'excédent initial de nucléons par rapport aux anti-nucléons
Si plus élevé : les radiations ne permettraient pas la formation de planètes.
Si moins élevé : la matière serait insuffisante pour permettre la formation des galaxies et des planètes.

La polarité de la molécule de l'eau
Si plus élevée : la chaleur de la fusion et de la vaporisation serait trop élevée pour permettre la vie.
Si moins élevée : la chaleur de la fusion et de la vaporisation serait trop basse pour permettre la vie. L'eau liquide ne fonctionnerait pas comme solvant pour la chimie de la vie. La glace ne flotterait pas, ce qui entraînerait un gel rapide.

L'éruption de supernovas
Si trop proche, trop fréquente ou trop tardive : les radiations extermineraient la vie sur la planète.
Si trop distante, trop rare ou trop précoce : les éléments lourds auraient été trop dispersés pour que des planètes rocheuses puissent se former.

Le rapport masse de matière exotique-masse de matière ordinaire
Si plus élevé : l'univers s’effondrerait avant que des étoiles de type solaire puissent se former.
Si moins élevé : la formation des galaxies serait impossible.

Le nombre de dimensions effectives dans le jeune univers
Si plus élevé : la mécanique quantique, la gravité et la relativité ne pourraient coexister, ce qui rendrait la vie impossible.
Si moins élevé : même résultat.

La magnitude de relation d’incertitude d'Heisenberg
Si plus élevée : le transport d'oxygène dans les cellules du corps serait trop élevé et certains éléments essentiels à la vie seraient instables.
Si moins élevée : le transport d'oxygène dans les cellules du corps ne serait pas assez élevé et certains éléments essentiels à la vie seraient instables.

La constante cosmologique
Si plus élevée : l'expansion de l'univers serait trop rapide pour permettre la formation d'étoiles de type solaire.

La masse de Neutrino
Si plus élevée : les amas de galaxies et les galaxies seraient trop denses.
Si moins élevée : les amas de galaxies, les galaxies et les étoiles ne pourraient pas se former.

Les ondulations du Big Bang
Si plus élevées : les galaxies et les amas de galaxies seraient trop denses pour que la vie existe, les trous noirs domineraient et l’univers s’effondrerait avant que des sites favorables à la vie puissent se former.
Si moins élevées : les galaxies ne se formeraient pas et l’expansion de l’univers serait trop rapide.

Le facteur de dilation relativistique
Si plus élevé : certaines réactions chimiques essentielles à la vie ne fonctionneraient pas correctement.
Si moins élevé : même résultat.

La structure fine de fissure des lignes spectrales
Si plus grande : toutes les étoiles seraient au moins 30% plus massives que le soleil.
Si supérieure à 0,06 : la matière serait instable dans les larges champs magnétiques.
Si inférieure : toutes les étoiles seraient au moins 80% plus massives que le soleil.

Les systèmes binaires de naines blanches
Si trop peu nombreux : le fluor serait insuffisant pour la chimie de la vie.
Si trop nombreux : l’orbite des planètes serait trop instable pour que la vie existe.
Si trop précoces : la production de fluor serait insuffisante.
Si trop tardifs : le fluor arriverait trop tard pour la chimie de la vie.

Note
Ces paramètres sont tirés du livre Big Bang Refined by Fire par le Dr. Hugh Ross, 1998. Le Dr Ross a obtenu son doctorat (Ph.D.) en Astronomie à l'university de Toronto en 1973. Il est président de l'organisation Reasons To Believe située à Pasadena, Californie. Il a été professeur à l'université "Simon Greenleaf University", Anaheim, Californie. Il fait aussi des conférences chaque année dans des universités aux USA et a écrit 16 Livres concernant la cosmologie.

1 commentaire:

Morty a dit…

Bravo ! Belle démonstration ! Vous avez énuméré les paramètres nécessaires à l'apparition de la vie.
Maintenant... le rapport avec la race humaine et Dieu ?!?...
Les paramètres cités sont nécessaires à la vie mais pas spécialement à la vie des prétentieux bipèdes que nous sommes ! Ils sont nécessaires à TOUTE vie, qu'elle soit animale (et nous faisons partie de l'animalité) ou végétale.
Quant à ça : "Il est possible que nous soyons tombé sur le bon univers parmi les millions ou plus d'univers qui pourraient exister.Cet argument n'est pas recevable car il suppose des univers autres que le notre.Or en l'état actuel de nos connaissances nous ne savons pas s'il existe d'autres univers que le notre,étant incapable d'aller au delà des frontières de notre univers."
1) Nous ne savons rien et comme nous sommes bien trop imbus de nous même, plutôt que d'avoir l'humilité qui sied bien dans ces cas là, nous considérons que ce que nous ignorons n'existe pas !
2) Nous ne sommes pas "tombés" sur un univers acceptable pour y vivre ; c'est cet univers viable qui nous a créé ! Si un des paramètres nécessaires avait été faussé, nous ne serions pas là ! Ou nous serions ailleurs, c'est tout !
Concernant ce cher Voltaire, pourquoi s'obstiner à penser que le hasard ne peut engendrer que le chaos ??? La beauté n'a pas besoin de créateur, elle existe d'elle même ou d'une nécessaire évolution. Une orchidée est splendide de par sa forme alambiquée rendue nécessaire par son évolution et non pour émerveiller nos yeux. Tout n'a pas été créé pour nous satisfaire, nous, insignifiante poussière dans l'univers !!!
Je ne crois pas en un dieu quelconque. Pour moi, nous sommes le fruit du plus pur des hasard, nous passons et disparaissons et notre race de bipèdes suivra le même chemin que celle des dinosaures. La seule différence est que contrairement aux dinosaures, nous n'aurons pas besoin d'une cause extérieure pour disparaître, notre incommensurable crétinerie (je reste poli) suffira pour ça ! Nous sommes et seront probablement et pour toujours, la seule race assez stupide pour nous autodétruire ! L'homme à l'image de Dieu ?!?... Si c'est le cas, il a du mourir de désespoir !!!