LES CORPS INCORRUPTIBLES 



Après la mort le corps humain se décompose et devient un squelette.C'est la processus normal. Or dans l'église catholique le corps de prés de 300 saints ne s'est pas décomposé après leur mort. Récemment,le corps du Padre Pio,un prêtre italien célèbre,vient d’être retrouvé en parfait état de conservation 40 ans après sa mort ! La science n'a pas pu donner à ce jour une explication quand à l'absence de décomposition de ces corps. Les corps incorruptibles sont bien une preuve de l'existence de Dieu.Ils montrent que Dieu préfère la religion catholique car ces miracles ont touché pratiquement tous des saints catholiques.





Le corps du Padre Pio 40 ans après sa mort !




VIDÉOS 












Bernadette Soubirous, morte en 1879. Corps parfaitement intact, visage légèrement assombri en 1909 (30 ans après sa mort)









Saint Vincent de Paul, fondateur des Lazaristes (mort en 1660). Corps intact, sauf les yeux et le nez, en 1712 (42 ans après sa mort)














Sainte Véronique Giuliani, clarisse capucine (morte en 1727).
Corps incorrompu et souple en 1735, en 1750 (23 ans aprés sa mort)















Bienheureuse Anne-Marie Taïgi, mère de famille, tertiaire trinitaire (morte en 1837).
Corps souple et parfaitement incorrompu en 1868 (31 ans aprés sa mort)










Saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars (mort en 1857). Corps incorrompu, légèrement desséché, teint bruni, en 1904 (47 ans aprés sa mort)














Saint Charbel Makhlouf, prêtre de l'Ordre Maronite libanais (mort en 1898).
Corps intact et souple répandant un liquide séreux, en 1899, toujours intact et suintant en 1950 et 1952 (54 ans aprés sa mort).














Saint Georges Preca, né Francis Anthony Postillo , Prêtre, tiers ordre carmélitain Fondateur de la Société de la Doctrine chrétienne, mort en 1962

















Saint Padre Pio, prêtre capucin (mort en 1968), corps retrouvé intact en 2008.(40 ans après sa mort)









Les références dans la Bible concernant l'incorruptibilité des corps 



1 CORINTHIENS 15 35/57
35 Mais, dira quelqu'un : Comment les morts ressuscitent-ils ? Avec quel corps reviennent-ils ?
36 Insensé ! ce que tu sèmes ne reprend pas vie, s'il ne meurt auparavant.
37 Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps qui sera un jour ; c'est un simple grain, soit de blé, soit de quelque autre semence :
38 mais Dieu lui donne un corps comme il l'a voulu, et à chaque semence il donne le corps qui lui est propre.
39 Toute chair n'est pas la même chair ; autre est la chair des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons.
40 Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres ; mais l'éclat des corps célestes est d'une autre nature que celui des corps terrestres :
41 autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles ; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile.
42 Ainsi en est-il pour la résurrection des morts. Semé dans la corruption, le corps ressuscite, incorruptible ;
43 semé dans l'ignominie, il ressuscite glorieux ; semé dans la faiblesse, il ressuscite plein de force ;
44 semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y aussi un corps spirituel.
45 C'est en ce sens qu'il est écrit : «Le premier homme, Adam, a été fait âme vivante» ; le dernier Adam a été fait esprit vivifiant.
46 Mais ce n'est pas ce qui est spirituel qui a été fait d'abord, c'est ce qui est animal ; ce qui est spirituel vient ensuite.
47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre ; le second vient du ciel.
48 Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres ; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes.
49 Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste.
50 Ce que j'affirme, frères, c'est que ni la chair ni le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n'héritera pas l'incorruptibilité.
51 Voici un mystère que je vous révèle : Nous ne nous endormirons pas tous, mais tous nous serons changés,
52 en un instant, en un clin d'œil, au son de la dernière trompette, car la trompette retentira et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.
53 Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité.
54 Lors que ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite : «La mort a été engloutie pour la victoire»
55 «O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ?»
56 Or l'aiguillon de la mort, c'est le péché et la puissance du péché, c'est la loi.
57 Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par Notre-Seigneur Jésus-Christ !
ACTES 2 27 (PSAUME 16 10 «LXX»)
27 parce que vous n'abandonnerez pas mon âme dans le séjour des morts, et vous ne permettrez pas que votre Saint voie la décomposition.
ACTES 13, 35
35 C'est pourquoi il dit encore ailleurs : Tu ne permettras pas que ton Saint voie la décomposition.
PSAUME 16 9/10

9 Aussi mon coeur est dans la joie, mon âme dans l'allégresse, mon corps lui-même repose en sécurité.
10 Car tu ne livreras pas mon âme au schéol, tu ne permettras pas que celui qui t'aime voie la corruption.
SAGESSE 2 23
22 Ignorant les desseins secrets de Dieu, ils n'espèrent pas de rémunération pour la sainteté, et ils ne croient pas à la récompense des âmes pures.
23 Car Dieu a créé l'homme pour l'immortalité, et il l'a fait à l'image de sa propre nature.
24 C'est par l'envie du diable que la mort est venue dans le monde,
25 ils en feront l'expérience, ceux qui lui appartiennent.





Liste des saints ou réputés tels dont les corps n'ont pas été corrompus 


1. Saint Nazaire de Milan, martyr (mort en 68/70).
Incorrompu en 396 (plus de 300 ans), traces de sang encore frais. HT.
2. Saints Gervais et Protais, martyrs (morts vers 160).
Incorrumpus vers 390 (plus de 200 ans), écoulement de sang des cadavres. HT.
3. Saints Marcellin et Pierre, martyrs (morts vers 295).
Incorrompus vers 800 (plus de 500 ans), écoulement de sang des dépouilles. HT.
4. Saint Séverin de Norique, évêque (mort en 482/483).
Incorrompu en 489 (6 ans), parfum suave se dégageant du corps. HT.
5. Sainte Ethelred d'Ely, reine de Northumberland, veuve et moniale OSB (morte en 679).
Incorrompue plusieurs années après sa mort. HT.
6. Saint Cuthbert, o.s.b., évêque de Lindisfarne (mort en 687).
Incorrompu et souple en 698 (11 ans), encore intact au XIe siècle. HT.
7. Sainte Werburg de Mercie, abbesse OSB de Trentham (morte en 703/4).
Incorrompue plusieurs années après sa mort. HT.
8. Saint Willibrord, moine OSB et évêque, apôtre de la Frise (mort en 739).
Incorrompu plusieurs années après sa mort. HT.
9. Saint Elphège (mort en 1012).
Incorrompu plusieurs années après sa mort. HT.
10. Saint Édouard le Confesseur, roi des Angles (mort en 1066).
Incorrompu plusieurs années après sa mort. HT.
11. Saint William Fitzherbert, archevêque d'York (mort en 1154).
Incorrompu plusieurs années après sa mort, cadavre exsudant de l'huile. HT.
12. Saint Hugues, évêque de Lincoln (mort en 1200).
Incorrompu en 1280 (80 ans), émission d'huile. HT.
13. Robert Grosseteste, évêque de Lincoln (mort en 1224/25 ?).
Incorrompu en 1278 (plus de 60 ans), émission d'huile. HT.
14. Saint Bertrand de Garrigues, prêtre dominicain (mort en 1230).
Corps trouvé «entier et sans corruption aucune» en 1253, encore intact en 1398 lors de son transfert à Orange, et en 1561 (331 ans), lorsqu'il fut brûlé par les huguenots. JB.
15. Saint Jean de Beverley, moine OSB (mort en 12...?)
Incorrompu plusieurs années après sa mort, émission d'huile. HT.
16. Saint Edmond Rich, archevêque de Canterbury (mort en 1240).
Incorrompu plusieurs années après sa mort. HT.
17. Jean «le Bon», en réalité de Buono ou de Buonis, religieux augustin (mort en 1249).
Incorrompu en 1251 (2 ans), toujours intact en 1798 (5e reconnaissance canonique). HT.
18. Sainte Rose de Viterbe, tertiaire franciscaine (morte en 1252).
Incorrompue et souple durant de nombreuses années, actuellement le corps est desséché et noirci (momification). HT.
19. Hélène de Hongrie, moniale dominicaine (morte en 1270).
Incorrompue quelque temps après sa mort, lors de l'exhumation: parfum émanant du cadavre et émission de sang frais. IG.
20. Conrad d'Ascoli, prêtre franciscain (mort en 1289).
Incorrompu plusieurs mois après sa mort. IG.
21. Sainte Marie du Secours de Cervellon, moniale mercédaire (morte en 1290).
Cadavre retrouvé incorrompu et souple en 1380 (90 ans), toujours intact, mais desséché et bruni, en 1991 (exposé dans une urne de cristal). JB.
22. Sainte Marguerite de Cortone, tertiaire franciscaine (morte en 1297).
Incorrompue en 1715 (418 ans), le corps répandant une odeur suave. A présent, corps toujours intact, desséché. IG.
23. Bienheureuse Jeanne d'Orvieto, tertiaire dominicaine (morte en 1306).
Incorrompue, mais desséchée, en 1755 (449 ans). IG.
24. Bienheureux Ange Scarpetti, prêtre de l'Ordre de Saint-Augustin (mort en 1306).
Corps incorrompu au XVIe siècle (reconnaissance canonique). JB.
25. Sainte Claire de la Croix, de Montefalco, moniale augustinienne (morte en 1308).
Incorrompue encore en 1881 (573 ans), et à l'heure actuelle légèrement momifiée. IG, HT.
26. Bienheureuse Angèle de Foligno, tertiaire franciscaine (morte en 1309).
Incorrompue plusieurs années après la mort. IG.
27. Sainte Christiane Menabuoi de Sainte-Croix, moniale augustinienne (morte en 1310).
Corps demeuré incorrompu, flexible et frais durant 18 jours après sa mort. JB.
28. Sainte Agnès Segni de Montepulciano, moniale dominicaine (morte en 1317).
Corps intact en 1362 (45 ans), distillant un liquide huileux parfumé. Intact, mais desséché, en 1991. JB.
29. Bienheureuse Marguerite de Città di Castello, tertiaire dominicaine (morte en 1320).
Incorrompue en 1678 et 1743, souple et exhalant une odeur suave (423 ans). IG.
30. Sainte Roseline de Villeneuve, moniale chartreuse (morte en 1329).
Corps frais et souple en 1334 (5 ans), puis en 1614, 1644, 1657, 1835 (506 ans), les yeux frais ; corps un peu desséché, noirci, en 1929 (600 ans) et en 1951 (622 ans), traces de moisissures. HL.
31. Bienheureuse Villana de Bottis, tertiaire dominicaine (morte en 1361).
Incorrompue durant un mois, corps exhalant des parfums suaves. IG.
32. Sainte Catherine de Sienne, mantellate dominicaine (morte en 1380).
Incorrompue au moins jusqu'au début du XIxe siècle. IG, HT.
33. Élisabeth Achler, religieuse franciscaine (morte en 1420).
Partiellement incorrompue en 1623, squelette intact en 1991. JB.
34. Lucie de Norcia, tertiaire franciscaine (morte en 1430).
Incorrompue et souple en 1599 (169 ans). IG.
35. Bienheureuse Angéline de Marsciano, moniale franciscaine (morte en 1435).
Corps retrouvé incorrompu et souple en 1492, lors de la translation (57 ans), toujours incorrompu, mais desséché et noirci, en 1991. JB.
36. Sainte Françoise Romaine, veuve et oblate olivétaine (morte en 1436).
Corps incorrompu, souple et suavement odorant quatre mois après la mort, squelette intact exhalant une odeur suave en 1638. HT.
37. Marguerite de Foligno, moniale franciscaine (morte en 1442).
Corps trouvé incorrompu et exhalant un parfum suave, en 1492 (50 ans); réduit en cendres en 1588. JB.
38. Saint Bernardin de Sienne, prêtre franciscain (mort en 1444).
Cadavre intact en 1472 (28 ans), puis au XVIIe siècle. HT.
39. Bienheureux Antoine Migliorati d'Amandola, prêtre de l'Ordre de Saint-Augustin (mort en 1450).
Cadavre retrouvé incorrompu et souple en 1460, dans le même état en 1464 (translation canonique des restes); actuellement intact, mais noirci et desséché. JB.
40. Saint Laurent Justinien, patriarche de Venise (mort en 1455).
Cadavre intact, souple et parfumé pendant 67 jours. HT.
41. Saint Jean de Capistran, prêtre franciscain (mort en 1456).
Incorrompu durant un certain temps, jusqu'en 1765? HT.
42. Sainte Rita de Cascia, veuve, moniale augustinienne (morte en 1456).
Corps parfaitement intact en 1626 (170 ans), mouvements (1628 notamment), cadavre actuellement intact, mais desséché et noirci. IG.
43. Saint Antonin, dominicain, archevêque de Florence (mort en 1459).
Flexible et répandant une odeur suave durant huit jours, incorrompu et souple en 1589 (130 ans), actuellement desséché et noirci. HT.
44. Saint Didace, frère laic franciscain (mort en 1463).
Cadavre incorrompu, souple et parfumé durant six mois, parfaitement intact en 1582 (119 ans). HT.
45. Christophe Crivelli, franciscain (mort en 1467).
Corps «longtemps incorrompu avec exhalaison de parfums célestes». JG.
46. Bienheureuse Élisabeth de Piccenardi, tertiaire Servite de Marie (morte en 1468).
Cadavre retrouvé incorrompu et frais en 1506 (38 ans), toujours intact, mais noirci et desséché, en 1991. JB.
47. Hugolin de Mantoue, moine augustinien (mort en 1471).
Corps intact en 1540 (69 ans), plaie du côté répandant du sang. Encore incorrompu au XIXe siècle. IG.
48. Saint Jean de Kenty, prêtre (mort en 1473).
Incorrompu en 1539 (66 ans, preuves peu convaincantes), cendres odorantes en 1603. HT.
49. Sainte Eustochium Calafato, moniale clarisse (morte en 1485).
Corps incorrompu, souple et parfumé, exsudant une liqueur parfumée, en 1487, 1491, etc. (6 ans) - corps toujours incorrompu, mais noirci et raide, en 1991. IG.
50. Bienheureuse Françoise d'Amboise, fondatrice des carmélites en France (morte en 1485).
Corps retrouvé intact en 1492 (7 ans). JB._
51. Bienheureux Jacques Varingez de Bitecto, frère laic franciscain (mort en 1486). Cadavre retrouvé incorrompu, souple et le teint coloré, en 1505; toujours intact, mais desséché et bruni, en 1913 (reconnaissance canonique), exposé depuis lors dans une urne de cristal. JB.
52. Bienheureuse Jeanne Scopello, religieuse carmélite (morte en 1491).
Cadavre incorrompu et exhalant une odeur suave 6 mois après la mort, toujours incorrompu en 1493 (2 ans). JB.
53. Bienheureux Bernardin Tomitano de Feltre, franciscain (mort en 1494).
Corps trouvé parfaitement intact et répandant un parfum exquis, lors de la translation en 1630, toujours très bien conservé en 1811, en 1837 (on coupa le bras et l'avant-bras gauche), et en 1894, desséché mais «plein» (400 ans), à présent exposé dans une urne de cristal. JB.
54. Bienheureux Jacques de Pesaro, prêtre de l'Ordre de Saint-Augustin (mort en 1496).
Corps retrouvé incorrompu, mais raide et bruni, en 1847 (351 ans), toujours intact et comme momifié, en 1991. JB.
55. Sainte Jeanne de Valois, fondatrice des Annonciades (morte en 1505).
Corps encore intact en 1562, quand il fut brûlé par les huguenots. JB.
56. Bienheureuse Osanna Andreasi de Mantoue, tertiaire dominicaine (morte en 1505).
Corps incorrompu et frais en 1508, un peu desséché en 1602 (97 ans), en 1686 (183 ans) et en 1699 (196 ans). Corps desséché et noirci en 1991. IG.
57. Saint François de Paule, fondateur des Minimes (mort en 1507).
Corps souple et parfumé durant une semaine, incorrompu en 1562 (55 ans) et brûlé par les huguenots. HT.
58. Sainte Catherine Fieschi de Gênes, veuve (morte en 1510).
Corps intact et souple en 1512 (18 mois), incorrompu, noirci et desséché en 1991. IG,HT.
59. Paul Rendace de Paterno, prêtre Minime (mort en 1511).
Corps intact et flexible, exhalant de suaves parfums pendant 40 jours, toujours incorrompu en 1594, mais desséché et noirci (83 ans). JB.
60. Jeanne de la Croix Vasquez Guttierez, religieuse franciscaine (morte en 1534). Corps incorrompu et suavement parfumé en 1552 (18 ans). IG.
61. Saint Antoine-Marie Zaccaria, fondateur des Barnabites (mort en 1539). Corps incorrompu en 1566 (27 ans), réduit à l'état de squelette en 1664. HT.
62. Sainte Angèle de Merici, fondatrice des Ursulines (morte en 1540).
Corps souple, intact, suavement odorant, en 1672 (132 ans), intact en 1867 (327 ans). HT.
63. Vénérable Marie-Laurence Longo, fondatrice des Capucines (morte en 1542).
Cadavre incorrompu et souple, dégageant une suave odeur de violette, en 1543, et mouvement du bras; début d'incorruption dans les mois suivants. JB.
64. Bienheureuse Lucie Broccadelli de Narni, dominicaine (morte en 1544).
Corps intact, souple et parfumé en 1710 (166 ans), plaie du côté humide de sang. !G.
65. Bienheureuse Catherine de Matteis de Racconigi, dominicaine (morte en 1547).
Corps intact, souple et suavement parfumé en 1548 (6 mois). IG.
66. Saint Jean de Dieu Ciudad, fondateur des Hospitaliers (mort en 1550).
Corps entier et odorant en 1570 (20 ans), sauf le bout du nez. HT.
67. Saint François Xavier, missionnaire jésuite (mort en 1552).
Corps intact, frais et souple en 1553, bien qu'inhumé dans la chaux vive ; corps intact et souple en 1556 (4 ans), corps toujours intact, mais en partie desséché en 1615. HT.
68. Vénérable Dominique Narducci de Paradiso, dominicaine (morte en 1553).
Corps incorrompu, souple et frais, parfum suave, en 1748 (195 ans). IG.
69. Saint Thomas de Villeneuve, o.s.a., archevêque de Valence (mort en 1555).
Corps incorrompu en 1582 (27 ans), cendres odorantes quelques années plus tard. HT.
70. Saint Pierre d' Alcantara, réformateur franciscain (mort en 1562).
Corps incorrompu et odorant en 1566 (4 ans), squelette parfumé en 1616. HT.
71. Cosme Munoz de Valladolid, prêtre Minime (mort en 1573).
Corps incorrompu, répandant un parfum suave, jusqu'en 1612. JB.
72. Sainte Catherine Thomas, religieuse augustinienne (morte en 1574).
Corps parfaitement incorrompu et souple en 1577, toujours intact en 1815 (241 ans). JB.
73. Sainte Thérèse de Jésus d'Avila, réformatrice du Carmel (morte en 1582).
Corps incorrompu, très odorant, souple, exhalant une huile parfumée en 1583 (8 mois); mêmes constatations en 1585, 1586, 1592 (l'émission de baume odorant a cessé), et jusqu'en 1760 (178 ans) ; toujours intact en 1982. IG, HT, HL.
74. Saint Charles Borromée, archevêque de Milan (mort en 1584).
Corps (embaumé) en grande partie indemne en 1606 (22 ans) et en 1880 (296 ans). HT.
75. Sainte Catherine de Ricci, moniale dominicaine (morte en 158_).
En partie incorrompue en 1733 (144 ans). IG.
76. Martin de Jésus Marie Crozat, carme déchaux (mort en 1590).
Corps retrouvé incorrompu et parfaitement flexible en 1597 (7 ans). JB.
77. Saint Jean de la Croix, réformateur du Carmel (mort en 1591).
Corps intact, exhalant une odeur suave, sang coulant d'une plaie, en 1592. Toujours intact en 1859, bien que recouvert de chaux vive (268 ans). HT.
78. Saint Pascal Baylon, frère laic franciscain (mort en 1592).
Corps intact et répandant une odeur suave, bien qu'inhumé dans la chaux vive; en 1593, puis en 1611 (19 ans). HT.
79. Catherine du Christ Balmaseda y San Martin, carmélite (morte en 1594).
Cadavre parfaitement souple et incorrompu en 1597, exhalant une odeur suave et distillant une substance huileuse; même état en 1655, peau brunie; incorrompu et flexible en 1927 (331 ans), cadavre «cartonné et noirci» en 1981 (387), mais toujours intact, préservation considérée comme dépassant les lois de la nature, parce qu'il n'y a eu ni saponification, ni momification. JB.
80. Saint Philippe Néri, fondateur de l'Oratoire (mort en 1595).
Corps éviscéré retrouvé intact en 1599, 1602 et 1639 (44 ans). HT.
81. Augustin des Rois Carrasco, carme déchaux (mort en 1596).
Cadavre retrouvé incorrompu, souple et répandant une odeur suave en 1598, toujours incorrompu mais un peu raidi et la peau brunie, en 1689 (93 ans). JB.
82. Arcangela Tardera, tertiaire franciscaine (morte en 1599). Corps souple et incorrompu, très odorant, durant 12 jours. IG.
83. Maria Raggi, veuve, tertiaire dominicaine (morte en 1600). Incorrompue et exhalant une odeur suave cn 1601 (1 an). IG.
84. Sainte Germaine Cousin, bergère (morte en 1601).
Corps souple et incorrompu en 1644, en 1661, cn 1700 (99 ans), chairs consumées en 1801 après que les révolutionnaires eurent plongé le corps dans la chaux vive. JB.
85. Saint Séraphin de Nicola de Montegranaro, frère lai capucin (mort en 1604).
Corps conservé intact en 1618 (14 ans), réduit à quelques ossements en 1940. JB.
86. Saint Turibio de Mogrovejo, archevêque de Lima (mort en 1606).
Corps incorrompu et souple en 1607 (1 an), puis en 1622 (16 ans), répandant une odeur suave. JB.
87. Bienheureux César de Bus, fondateur des Doctxinaires (mort en 1607).
Parfaitement souple et incorrompu en 1608 (1 an), intact mais raidi en 1617 (10 ans). JB.
88. Sainte Marie-Madeleine de Pazzi, moniale carmélite (morte en 1607).
Corps souple et intact, répandant un liquide huileux, en 1608 (1 an), toujours incorrompu et souple en 1663 (56 ans). HT.
89. Saint François Caracciolo, fondateur des Clercs Réguliers Minimes (mort en 1608).
Corps embaumé, partiellement préservé en 1628 (20 ans). HT.
90. Saint André Avellino, prêtre théatin (mort en 1608).
Corps incorrompu et souple en 1609, sang resté fluide (1 an). HT.
91. Angèle-Marie-Séraphine Prat, réformatrice des Capucines (morte en 1608). Cadavre retrouvé intact et. flexible en 1609, puis en 1615 (7 ans). JB.
92. Saint Bernàrdin Realino, prêtre jésuite (mort en 1616).
Corps intact, mais desséché, en 24 (8 ans); on détacha les chairs du squelette et on les plaça dans des vases de cristal ; en 1711 (95 ans), lors de la translation des restes, les chairs étaient intactes et baignaient dans du sang frais. JB.
93. Sainte Rose de Lima, tertiaire dominicaine (morte en 1617).
Corps intact et flexible, répandant une odeur suave, 18 mois après la mort; incorrompu, mais desséché, et toujours très odorant, en 1630 (13 ans). HT.
94. Bienheureuse Victoire Fornari, fondatrice des Annonciades Célestes (morte en 1617) .
Inhumé dans la chaux vive, le corps fut retrouvé parfaitement intact, souple et frais en 1622 ; dans le même état et exhalant un parfum suave en 1632 et 1636; toujours incorrompu et souple en 1829 et 1870 (253 ans). JB.
95. Vénérable Ursule Benincasa, fondatrice des religieuses théatines (morte en 1618).
Incorrompue, selon IG, mais aucune trace dans les documents officiels, non plus d'ailleurs que des «stigmates».
96. Vénérable Véronique Laparelli, moniale cistercienne (morte en 1620).
Corps retrouvé parfaitement incorrompu, flexible et frais, les lèvres souples et fermes, le visage très beau, en 1630. JB.
97. Marianne de Jésus, tertiaire franciscaine (morte en 1620).
Corps incorrompu en 1624. IG.
98. Saint François de Sales, évêque, fondateur de la Visitation (mort en 1622).
Corps embaumé, retrouvé intact en 1632 (10 ans), décomposé en 1656. HT.
99. Saint Josephat Kunciewicz, basilien, archevêque de Plock (mort en 1623).
Martyrisé, corps jeté à l'eau, intact une semaine plus tard, puis incorrompu en 1637 et 1674 (51 ans). HT.
100. Bienheureuse Marie-Anne de Jésus Navarro de Guevara, mercédaire (morte en 1624).
Corps parfaitement incorrompu, souple, suavement parfumé, exhalant une essence balsamique d'odeur exquise, en 1731 (107 ans), corps assombri et durci en 1766. HT.
1O1. Vénérable Anne de Saint-Augustin de Pedruja, moniale carmélite (morte en 1624).
Cadavre retrouvé parfaitement incorrompu et souple, exhalant une odeur suave, en 1628 ; corps toujours intact, mais desséché et bruni, en 1926 (302 ans). JB.
102. Bonaventure Guona, prêtre Minime (mort en 1630).
Cadavre retrouvé incorrompu et souple Il mois après la mort, avec émission de sang frais par les narines et odeur suave; encore incorrompu en 1648. JB.
103. Madeleine Morteska (1556-1632), fondatrice des Bénédictines de Culm (Chelmno, Pologne) :
Visage intact, corps bien conservé. JB.
104. Vénérable Agnès Galand de Jésus, de Langeac, dominicaine (morte en 1634).
Corps intact et suavement parfumé en 1653 (19 ans), corruption progressive des parties découvertes (visage et mains, due sans doute à l'humidité), mais le reste du corps encore intact, desséché, en 1857. IG, HT.
105. Vénérable Jeanne-Charlotte de Bréchard, visitandine (morte en 1634).
Corps intact et souple en 1644, 1645, avec odeur suave, toujours souple et répandant une substance huileuse en 1708 (74 ans), réduit en poussière en 1805. JB.
106. Bienheureux Denys de la Nativité Berthelot, carme martyr à Goa (mort en 1638).
Cadavre resté intact, souple et frais durant 7 mois, malgré immersion dans la mer et abandon sur le sable (pour provoquer la corruption), environné durant les premiers jours de lumières éclatantes. JB.
107. Onofrio de Fiamenga, frère laic franciscain (mort en 1639).
Corps souple et incorrompu, plaie du côté encore fraîche, en 1653 (14 ans). IG.
108. Sainte Jacinthe Marescotti, tertiaire franciscaine régulière (morte en 1640).
Corps incorrompu, exposé à la vénération des fidèles dans une châsse vitrée, dès 1726 (béatification), toujours intact, mais desséché et noirci. JB.
109. Saint Jeanne-Françoise de Chantal, fondatrice de la Visitation (morte en 1641).
Embaumée, corps incorrompu en 1722 (81 ans). HT.
110. Delizia de Giovanni, dominicaine (morte en 1642).
Corps intact, souple et suavement parfumé en 1643 (1 an). IG.
111. Saint Joseph Calasanz, fondateur des Scolopes (mort en 1648).
Cœur et langue conservés souples et frais durant plusieurs années après la mort. HT.
112. François de la Conception de Baeza, carme déchaux (mort en 1649).
Cadavre retrouvé incorrompu et souple en 1663 (14 ans). JB.
113. Bienheureuse Virginie Centurione, fondatrice des Filles de Notre-Dame au Calvaire (morte en 1651).
Corps retrouvé parfaitement intact, souple et flexible, en 1801 (150 ans), puis en 1803 (on peut le mouvoir et le laver plusieurs fois), toujours intact, mais raidi, en 1910 (259 ans). JB.
114. Vénérable Marie-Françoise Farnèse, clarisse (morte en 1651).
Corps incorrompu en 1653, mais décomposé quelques années plus tard. JB.
115. Marie Chialli, tertiaire Servite de Marie (morte en 1651).
Cadavre retrouvé intact et flexible en 1654, lors de la translation canonique. JB.
116. Saint Pierre Claver, prêtre jésuite (mort en 1654).
Corps flexible et incorrompu, parfumé, durant dix jours, intact en 1657 (3 ans). lIT.
117. Vénérable Cécile Nobili, clarisse (morte en 1655).
Corps intact et souple en 1665, toujours intact mais desséché en 1712, 1825 et 1946 (ultime reconnaissance canonique). JB.
118. Saint André Bobola, prêtre jésuite martyr (mort en 1657).
Corps parfaitement incorrompu et souple, plaies encore humides de sang, en 1701, puis en 1730 (73 ans). lIT.
119. Marguerite-Marie des Anges Van Valkenissen, carmélite (morte en 1658).
Corps incorrompu et desséché en 1663, suintant depuis la mort une substance huileuse. IG.
120. Marie de la Sainte Trinité, moniale dominicaine (morte en 1660).
Corps incorrompu et souple en 1662 (2 ans). IG.
121. Saint Vincent de Paul, fondateur des Lazaristes (mort en 1660).
Corps intact, sauf les yeux et le nez, en 1712 (42 ans), squelette seul en 1737, chair réduite en cendres odorantes. HT
122. Rosanna Battista de Grottaglia, clarisse (morte en 1663).
Corps incorrompu et flexible quelques années après la mort. IG.
123. Bienheureuse Marie-Angèle Astorch, moniale capucine (morte en 1665).
Corps conservé intact, les yeux pleins et brillants, en 1683 et en 1725, corps toujours incorrompu en 1867, mais desséché (202 ans), profané en 1936 durant la guerre civile espagnole. JB.
124. Vénérable Marc Cristofori d'Aviano, prêtre capucin (mort en 1609).
Corps retrouvé parfaitement intact et flexible, mais les téguments brunis, en 1703. JB.
125. Marcelline Pauper, religieuse de Saint-Gildard de Nevers (morte en 1708).
Corps incorrompu en 1709 (1 an). IG.
126. Bienheureux Bonaventure Lanvanga de Potenza, franciscain conventuel (mort en 1711).
Corps retrouvé parfaitement intact et souple, répandant une odeur suave, en 1740. JB.
127. Marie Arcangela Biondini, moniale Servite de Marie (morte en 1712).
Cadavre retrouvé frais et incorrompu en 1725. JB.
128. Vénérable Benoîte Rencurel, tertiaire dominicaine, voyante du Laus (morte en 1718).
Corps intact et frais en 1788 (70 ans), saignant à partir d'une blessure accidentelle; toujours intact en 1819, mais «affaissé», décomposé en 1854. JB.
129. Vénérable Antonia Maria Belloni, religieuse franciscaine (morte en 1719).
Corps retrouvé intact en 1738 (19 ans), état de décomposition avancée en 1743. JB.
130. Jean-Baptiste de Laveyne, o.s.b., fondateur des Sœurs de Nevers (mort en 1719).
Corps intact lors de l'exhumation canonique, «peu avant la Révolution», squelette seul en 1870. JB.
131. Saint Pacifique Divini de San Severino, franciscain (mort en 1721).
Corps parfaitement incorrompu et souple, répandant une odeur suave, répandant du sang frais d'une blessure faite accidentellement, en 1725 (4 ans). JB.
132. Sainte Véronique Giuliani, clarisse capucine (morte en 1727).
Corps incorrompu et souple en 1735, en 1750 (23 ans), ensuite desséché. IG.
133. Sainte Lucie Filippini, fondatrice des Maîtresses Pies (morte en 1732).
Corps souple et intact en 1748 (16 ans), toujours incorrompu, mais desséché en 1991. JB.
134. Raymond Recrosio, barnabite, évêque de Nice (mort en 1732).
Cadavre intact et parfaitement flexible en 1633, lors de la translation des restes. JB.
135. Pierre Vigne, fondateur des Sœurs du Saint Sacrement (mort en 1740).
Cadavre resté parfaitement intact et souple, frais, le teint vermeil, répandant une odeur exquise, durant quatre jours après la mort, malgré des conditions atmosphériques néfastes (canicule orageuse) et le transfert du corps du lieu de la mort au lieu de sépulture (plusieurs dizaines de kilomètres). JB.
136. Bienheureuse Crescence Hoss, moniale franciscaine (morte en 1744).
Corps retrouvé parfaitement souple et intact, le teint frais, 6 mois après la mort. JB.
137. Eustache Entreri, évêque de Nicastro (mort en 1745).
Corps retrouvé parfaitement incorrompu en 1748 (3 ans). IB.
138. Vénérable César Sportelli, prêtre rédemptoriste (mort en 1750).
Cadavre parfaitement intact et souple en 1753 (3 ans). JB.
139. Saint Léonard de Port-Maurice, prêtre franciscain (mort en 1751).
Corps incorrompu quelque temps après la mort (?). HT.
140. Vénérable Dominique Blasucci, clerc rédemptoriste (mort en 1752).
Corps parfaitement incorrompu et souple, répandant un sang vif, 20 jours après la mort. JB.
141. Vénérable Marie-Céleste Crostarosa, fondatrice des Rédemptoristines (morte en 1755).
Corps parfaitement intact et souple, avec émissions de sang en 1785, 1788, légères traces de moisissure en 1830 et brunissement de la peau (185 ans). JE.
142. Sainte Julie Billiart, fondatrice des Sœurs de Notre-Dame de Namur (morte en 1816) .
Corps incorrompu et flexible, suintement d'un liquide huileux en 1817 (15 mois), squelette seul subsistant en 1842. HT.
143. Anne-Catherine Emmerick, moniale augustinienne (morte en 1824).
Intacte, souple et fraîche cinq semaines après la mort, premiers signes de putréfaction six semaines après la mort, squelette toujours parfaitement intact en 1974. JB.
144. Elisabeth Canori-Mora, séculière, tertiaire trinitaire (morte en 1825).
Corps incorrompu et souple, «joues un peu flétries», sang vif jaillissant de la bouche en 1834 (9 ans). JB.
145. Vénérable Marie-Christine de Savoie, reine des Deux-Siciles (morte en 1836).
Corps parfaitement intact en 1853, puis 1859 (23 ans). HT.
146. Bienheureuse Anne-Marie Taïgi, mère de famille, tertiaire trinitaire (morte en 1837).
Corps souple et parfaitement incorrompu en 1868 (31 ans), encore intact de nos jours, mais desséché et bruni. HT.
147. Vénérable Librada (Libérate) Ferrarons, tertiaire du Carmel (morte en 1842).
Corps retrouvé incorrompu, souple et exhalant une odeur suave, en 1847. JB.
148. Victoire-Françoise Brielle, jeune fille laïque (morte en 1847).
Cadavre parfaitement intact et souple en 1865. JB.
149. Blaise Marmoiton, religieux de la Société de Marie, martyr (mort en 1847).
Corps et tête (séparés) intacts et répandant une odeur suave, malgré immersion dans l'eau durant plusieurs jours. JB.
150. Sainte Vincente Gerosa, cofondatrice des Sœurs de Charité de Lovere (morte en 1847).
Corps retrouvé incorrompu, souple et frais en 1858, puis en 1871 (24 ans). JB.
151. Vénérable Antoine Pennacchi, prêtre séculier (mort en 1848).
Cadavre incorrompu, souple et répandant du sang 18 jours après le décès; faits sub secreto depuis lors (cas probable de stigmatisation, avec plaie du côté apparente). JB.
152. Saint Vincent Pallotti, prêtre fondateur de l'Apostolat Catholique (mort en 1850).
Corps intact et souple en 1857, noirci et momifié en 1950. JB.
153. Bienheureuse Anne-Marie Javouhey, fondatrice des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny (morte en 1851).
Corps incorrompu et flexible en 1911 (60 ans). JB.
154. Sainte Joaquina de Vedruna, fondatrice des Carmélites de la Charité (morte en 1854).
Cadavre intact et souple en 1923 (69 ans). JB.
155. Bienheureux Laurent de Saint-François-Xavier Salvi, prêtre, passionniste (mort en 1856).
Cadavre intact et souple, peau flexible, teint coloré, 10 mois après la mort. Réduit à l'état de squelette en 1892. JB.
156. Paul Packenham, prêtre passionniste (mort en 1857).
Corps parfaitement incorrompu en 1894 (37 ans). HT.
157. Saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars (mort en 1857).
Corps incorrompu, légèrement desséché, teint bruni, en 1904 (47 ans). HT.
158. Vénérable Nimatullah al-Hardiny, prêtre de l'Ordre Maronite du Liban (mort en 1858).
Corps retrouvé parfaitement intact en 1914, 1923, 1924, 1927, se desséchant peu à peu. JB.
159. Anne-Marie Fiorelli-Lapini, fondatrice des Sœurs des Saints-Stigmates (morte en 1860).
Corps intact et souple en 1863 (3 ans). JB.
160. François-Marie Giusti de Collodi, franciscain (mort en 1863).
Corps conservé intact, souple et frais, exhalant des parfums suaves durant 18 jours après sa mort. JB.
161. Vénérable Philomène-Jeanne Genovese, tertiaire franciscaine (morte en 1864).
Cadavre intact, flexible et frais durant un mois après le décès, retrouvé incorrompu et souple en 1885 (21 ans), réinhumé, actuellement les faits restent sub secreto. JB.
162. Sainte Madeleine-Sophie Barat, fondatrice de la Société du Sacré-Coeur (morte en 1865).
Corps incorrompu, malgré l'humidité et le pourrissement du cercueil, en 1893 (28 ans). HT.
163. Sainte Marie de Sainte-Euphrasie Pelletier, fondatrice du Bon-Pasteur (morte en 1868).
Corps intact en 1903, suite à un processus de saponification (35 ans). HT.
164. Saint Pierre-Julien Eymard, fondateur des prêtres du Très Saint Sacrement (mort en 1868).
Corps intact, mais desséché et noirci, en 1876 (8 ans). JB.
165. Pauline de Nicolay, tertiaire franciscaine (morte en 1868).
Corps parfaitement intact, souple et frais lors de l'exhumation, six mois après la mort. JB.
166. Vénérable Philomène Ferrer de Sainte-Colombe, religieuse Minime (morte en 1868).
Corps retrouvé intact, souple et frais, en 1869, 1879 et 1880 (12 ans). JB.
167. Marie-Dominique Brun Barbantini, fondatrice des Sœurs Ministres des Infirmes (morte en 1868).
Corps retrouvé parfaitement intact et souple en 1898 (30 ans), toujours intact, mais desséché en 1928 (60 ans), totalement corrompu en 1979. JB.
168. Vénérable Narcisa de Jésus Martillo Moràn, séculière (morte en 1869).
Corps resté intact, souple et frais, exhalant une odeur suave durant plus d'une semaine après la mort, retrouvé dans le même état en 1916 (37 ans). JB.
169. Joséphine Faro, jeune fille séculière (morte en 1871).
Cadavre retrouvé incorrompu et souple en 1872, toujours intact, légèrement raidi mais exhalant des parfums suaves en 1896 (25 ans). JB.
170. Sainte Catherine Labouré, Fille de la Charité (morte en 1876).
Corps parfaitement intact et souple en 1933 (56 ans). RL.
171. Sainte Bernadette Soubirous, religieuse de Saint-Gildard de Nevers (morte en 1879).
Corps parfaitement intact, visage légèrement assombri en 1909 (30 ans). HT, RL.
172. Sainte Marie-Josèphe Rossello, fondatrice des Filles de Notre-Dame de la Miséricorde (morte en 1880).
Corps retrouvé intact en 1917 (37 ans). JB.
173. Bienheureuse Mercédès de Jésus Molina, fondatrice des Sœurs de la Bienheureuse Marianne de Jésus (morte en 1883).
Corps retrouvé souple et intact en 1884, resta exposé en cet état sans changement jusqu'en 1904, puis fut réinhumé canoniquement. Réduit à l'état de squelette en 1948. JB.
174. Maria Antonia de Saint-Pierre Paris, fondatrice des religieuses clarétines (morte en 1885).
Restée intacte et souple durant un mois après le décès, corps retrouvé intact, mais noirci et desséché en 1920 (35 ans). JB.
175. Sainte Marie Soledad Torres Acosta, fondatrice des Servantes de Marie Ministres des Infirmes (morte en 1887).
Corps intact et souple en 1893 et en 1901 (14 ans). JB.
176. Bienheureux François Faà di Bruno - prêtre fondateur des Sœurs de Sainte-Zita (mort en 1888).
Corps intact en 1900, réduit à l'état de squelette en 1925. JB.
177. Sainte Vincente Lopez Vicuna, fondatrice des Filles de Marie Immaculée (morte en 1890).
Corps intact et souple en 1893, toujours intact, mais raidi, en 1898 (18 ans). JB.
178. Bienheureux Innocent Scalvinoni de Beno, capucin (mort en 1890).
Cadavre retrouvé parfaitement intact et souple, le visage légèrement bruni, 6 mois après la mort, lors de la translation ; réduit à l'état de squelette en 1895. JB.
179. Bienheureuse Marie-Anne Sala, religieuse des «Marcellines» (morte en 1891).
Corps retrouvé incorrompu et frais en 1920 (29 ans). JB.
180. Bienheureux Joseph-Benoît Dusmet, archevêque o.s.b. de Catane, cardinal (mort en 1894).
Corps retrouvé parfaitement incorrompu et souple en 1904. JB.
181. Vénérable Galileo Nicolini, novice passionniste (mort en 1897).
Cadavre retrouvé intact et souple en 1899 (2 ans). JB.
182. Saint Charbel Makhlouf, prêtre de l'Ordre Maronite libanais (mort en 1898).
Corps intact et souple répandant un liquide séreux, en 1899, toujours intact et suintant en 1950 et 1952 (54 ans). HL.
183. Rosa Gattomo, fondatrice des Filles de Sainte-Anne (morte en 1900).
Corps parfaitement intact et souple, frais et moite, en 1932 (32 ans). JB.
184. Raphaël Petrucelli de Sant'Elia a Pianisi, prêtre capucin (mort en 1901).
Cadavre retrouvé intact, mais bruni et desséché, répandant une odeur suave, en 1936 (35 ans). JB.
185. Bienheureuse Gertrude Comensoli, fondatrice des Sacramentines (morte en 1903).
Corps parfaitement incorrompu et souple en 1908 (5 ans). JB.
186. Marie-Crucifiée Caputo, co fondatrice des religieuses Baptistines (morte en 1903).
Corps parfaitement intact et souple en 1939 (36 ans). JB.
187. Mélanie Calvat (1831-1904) : la voyante de la Salette, stigmatisée.
Corps incorrompu et souple à l'exhumation, en 1905. JB.
188. Bienheureuse Marie Assunta Pallotta, franciscaine missionnaire de Marie (morte en 1905).
Corps intact et souple en 1913 (8 ans). JB.
189. Vénérable Valentin Paquay, prêtre franciscain (mort en 1905).
Cadavre retrouvé en grande partie intact en 1926, avec amorce d'un processus de momification. JB.
190. Carl Marie Schilling, prêtre barnabite (mort en 1907).
Corps retrouvé intact en 1924, la barbe ayant un peu poussé. JB.
191. Gaspard Goggi, prêtre de la Divine Providence (don Grione), (mort en 1908).
Corps retrouvé parfaitement intact en 1925 et en 1960 (52 ans). JB.
192. Bienheureux Arnold Janssen, fondateur des Missionnaires du Saint-Esprit (mort en 1909).
Cadavre intact en 1945, avec amorce d'un processus de momification. JB.
193. Bienheureuse Marie Schininà, fondatrice des Sœurs du Sacré-Cœur (morte en 1910).
Corps parfaitement intact et souple en 1913, toujours intact, mais bruni et raidi en 1977 (début d'un processus de momification?). JB.
194. Bienheureuse Thérèse-Marie de la Croix Manetti, fondatrice des Carmélites de Sainte-Thérèse (morte en 1910).
Corps retrouvé intact et exhalant un parfum suave, en 1912 (2 ans). JB.
195. Marie-Louise Nerbolliers, «la visionnaire de Diémoz» (morte en 1910).
Corps retrouvé parfaitement intact, souple et exhalant une odeur suave, en 1939. JB.
196. Bienheureux Bernard-Marie de Jésus Silvestrelli, prêtre passionniste (mort en 1911).
Corps retrouvé parfaitement incorrompu et flexible en 1931 (20 ans). JB.
197. Vénérable Marie du Cœur de Jésus Sancho de Guerra, fondatrice des Servantes de Jésus (morte en 1912).
Corps retrouvé tout à fait intact en 1926, bien qu'ayant été inhumé dans la chaux vive. JB.
198. Jacques Viale, franciscain, curé de Bordighera (mort en 1912).
Corps intact, mais en voie de momification, en 1925 (13 ans). JB
199. Marie de la Passion Tarallo, religieuse Adoratrice de l'Eucharistie (morte en 1912).
Corps retrouvé intact, mais raidi, exhalant une odeur suave, en 1919. JB.
200. François Spinelli, prêtre fondateur des Adoratrices Sacramentouvé parines (mort en 1913).
Corps retrfaitement intact et souple en 1924 (11 ans). JB.
201. Maria Benedetta Frey, moniale cistercienne (morte en 1913).
Cadavre retrouvé intact, mais desséché et bruni, en 1968 (55 ans). JB.
202. André Prévost, prêtre de la Congrégation du Sacré-Cœur de Jésus (mort en 1913).
Corps retrouvé intact et souple en 1936 (23 ans). JB.
203. Vénérable Adolphe Petit, prêtre jésuite (mort en 1914).
Corps retrouvé intact, mais durci et bruni, en 1938 (momification?). JB.
204. Maria Rosa Zangara, fondatrice des Filles de la Miséricorde (morte en 1914).
Corps parfaitement intact, souple et frais, émettant du sang vif, en 1927 ; dans le même état et avec les mêmes phénomènes en 1964 (50 ans), désormais sub secreto. JB.
205. Fé Moronati (1862-1915), religieuse des Adoratrices Ancelles de la Charité et du Saint-Sacrement
Corps toujours incorrompu en 1991. JB.
206. Marie-Claire-Séraphine de Jésus Farolfi, fondatrice des Clarisses Missionnaires du Très Saint-Sacrement (morte en 1917).
Corps retrouvé parfaitement intact et souple en 1936 (19 ans). JB.
207. Vénérable Jacinthe Marto, petite voyante de Fatima (morte en 1920).
Corps retrouvé parfaitement intact répandant une odeur suave, en 1935 et 1950. JB.
208. Sainte Bertille Boscardin, religieuse des Sœurs de Sainte-Dorothée (morte en 1922).
Corps intact et souple, frais et morbide en 1937 (15 ans), décomposé en 1952. JB.
209. Adrien Osmolowski, prêtre franciscain (mort en 1924).
Cadavre retrouvé intact lors de la translation en 1950. JB.
210. Bienheureux Pier Giorgio Frassati, laïc (mort en 1925).
Corps parfaitement intact, souple et répandant une odeur suave, en 1981 (56 ans). JB.
211. Vénérable Margaret des Cinq Plaies de Jésus Sinclair, clarisse (morte en 1925).
Corps retrouvé intact et flexible en 1927. JB.
212. Marie de Jésus Landi, tertiaire franciscaine (morte en 1931).
Cadavre toujours intact, souple et répandant une odeur suave, en 1932 ; les faits ultérieurs sont tenus sub secreto. JB.
213. Caroline Beltrami, fondatrice des religieuses Immaculatines (morte en 1932).
Corps retrouvé intact en 1944 (12 ans). JB.
214. Anfrosina Berardi, fillette décédée à 13 ans (morte en 1933).
Corps retrouvé intact, flexible et suavement parfumé en 1950. JB.
215. Marie-Thérèse de Jésus Cortimilia, fondatrice des Sœurs de Sainte-Claire (morte en 1934).
Corps retrouvé intact en 1949 (15 ans); faits ultérieurs sub secreto. JB.
216. André-Hyacinthe Longhin, capucin, évêque de Trevi (mort en 1936).
Corps retrouvé intact en 1984 (48 ans), mais en partie momifié. JB.
217. Ignace Casanovas Peramons, religieux scolope martyr (mort en 1936). Cadavre retrouvé parfaitement intact, les blessures encore humides de sang en 1948. JB.
218. Marie-Rose Ferron, séculière (morte en 1936).
Retrouvée parfaitement incorrompue, souple et exhalant une odeur suave, en 1947. Le fait a été démenti et a donné lieu à une vrolente polémique, mais les témoignages semblent inattaquables. JB.
219. Marie Conception Cabrera Armida, veuve, fondatrice (morte en 1937).
Corps en partie intact en 1962; les faits ultérieurs sont sub secreto. JB.
220. Bienheureuse Marie Gabriella Saggheddu, moniale trappistine (morte en 1939).
Corps intact et souple en 1957, décomposé en 1975, sauf les avant-bras et les mains jointes dans l'attitude de la prière. JB.
221. Jean Nadiani, religieux du Très Saint-Sacrement (mort en 1940).
Corps parfaitement conservé, mais desséché, en 1988. JB.
222. Marie Amparo du Sacré-Cœur Delgado, clarisse (morte en 1941).
Corps retrouvé intact en 1946 ; les faits sont sub secreto. JB.
223. Saint Léopold Mandic de Castelnuovo, prêtre capucin (mort en 1942).
Corps retrouvé incorrompu et légèrement momifié, en 1963 (21 ans). JB.
224. Marie-Josèphe Giaccobini, moniale dominicaine (morte en 1944).
Corps intact et souple lors de la translation des restes, en 1961 (17 ans); les faits sont à présent sub secreto. JB.
225. Vénérable François Chiesa, prêtre séculier (mort en 1946).
Corps intact lors de la translation des restes, en 1960 (14 ans) ; les faits sont à présent sub secreto. JB.
226. Vénérable Alberto Marvelli, jeune homme séculier (mort en 1946).
Corps retrouvé parfaitement intact et souple lors de la translation des restes, en 1974 (28 ans). JB.
227. Vénérable Joséphine Bakhita, religieuse canossienne d'origine soudanaise (morte en 1947).
Corps intact, souple et frais, lors de la translation des restes en 1967 (20 ans), JE.
228. Vénérable Marie-Joséphine de Jésus-Crucifié Catanea, carmélite (morte en 1948).
Corps resté intact, souple et suavement parfumé durant plus d'un mois, retrouvé incorrompu quelques années plus tard; les faits sont désormais sub secreto. JB.
229. Joachim-Marie Stevan, profès Servite de Marie (mort en 1949).
Corps retrouvé parfaitement incorrompu en 1959, puis en 1961 lors de la recognition canonique des restes (12 ans). JB.
230. Léonie Van den Dijck, mère de famille, visionnaire d'Onkerzele (morte en 1949).
Corps retrouvé intact lors de l'exhumation en 1972 (23 ans). JB.
231. Anna Henle, séculière (morte en 1950).
Corps retrouvé incorrompu et flexible en 1977 ; les faits sont sub secreta. JB.
232. Josefa Campos Talamantes, fondatrice des Catéchistes de Notre-Dame des Douleurs (morte en 1950).
Corps retrouvé parfaitement intact en 1955. JB.
233. Alfred Ildephonse Schuster, archevêque o.s.b. de Milan et cardinal (mort en 1954).
Corps retrouvé parfaitement incorrompu en 1985 lors de l'exhumation canonique; soumis à un traitement conservateur après la mort, mais le fait a été retenu comme exceptionnel. JB.
234. Yvonne-Aimée de Malestroit, augustine hospitalière, résistante décorée par de Gaulle (morte le 3 février 1951).
Son corps, ayant débuté son processus de décomposition avant son inhumation, fut retrouvé parfaitement intact en 1957.
235. Itala Mela, oblate bénédictine (morte en 1957).
Corps retrouvé parfaitement intact en 1983, processus de saponification. JB.
236. Monica de Jésus Cornago Zapater, moniale augustine récolette (morte en 1964).
Corps retrouvé intact, mais desséché et bruni, en 1967 (momification ?). JB.
237. Saint Padre Pio, prêtre capucin (mort en 1968), retrouvé intact en 2008.
238. Bienheureux Aloïs Stepinac, Prêtre, (mort en 1960), Corps incorrompu, conservé et vénéré en la Cathédrale de Zagreb
239. Bienheureuse Imelda Lambertini, Dominicaine, (morte en 1533), Les restes, incorrompus, de la bienheureuse Imelda Lambertini, se trouvent dans l'église Saint Sigismond à Bologne
240. Bienheureux Ange d'Acri, de son vrai nom Luc Antoine Falcone, Frère mineur capucin (mort en 1739)
241. Bienheureux Lorenzo de Villamagna, Frère mineur, mort en 1535, Son corps retrouvé intact est toujours vénéré dans l'église de Santa Maria delle Grazie à Ortona.
242. Saint Alphonse de Ligori, évêque, Docteur del'Eglise, mort en 1787, Fonde la congrégation du Très Saint Rédempteur
243. Saint Egidio de saint Joseph, né Francis Anthony Postillo , mort en 1812
244. Saint Georges Preca, né Francis Anthony Postillo , Prêtre, tiers ordre carmélitain Fondateur de la Société de la Doctrine chrétienne, mort en 1962
245. Saint John Nepomucène Neumann, Prêtre Rédemptoriste, Evêque, mort en 1860
246. Pie X, Pape, mort en 1914
247. Saint Sylvain, Evêque de Gaza, martyr, mort en 311
248. Sainte Angèle de la Croix, Carmélite, fondatrice de l'Institut des Soeurs de la Compagnie de la Croix, morte en 1932
249. Sainte Claire d'Assise, fondatrice de l'ordre des Clarisses, morte en 1253
250. Sainte Maria Goretti, martyr, morte en 1902
251. Vénérable Maria de Agreda (sœur Marie de Jésus), religieusee de l'immaculée conception,morte en 1665
252. Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la sainte face Thérèse Martin), carmélite, Docteur de l'Eglise,morte en 1897
253. Sainte Marguerite-Marie Alacoque, Religeuse, morte en 1690
254. Saint Jean Bosco, (né Giovanni Melchior Bosco), Prêtre, fonde la Congrégation des Saléiens, mort en 1888
NB
HL = Docteur Hubert Larcher, Le sang peut-il vaincre la mort?, Paris, Gallimard, p. 32-46 : 2 cas.
HT = Herbert Thurston, Les phénomènes physiques du mysticisme (1938, traduction française aux Éditions du Rocher, 1986, p. 281-325) : 55 cas.
IG = Antoine Imbert-Gourbeyre, La stigmatisation (t.2, 1894, p. 93-94): 34 cas.
JB = Joachim Bouflet : Archives privées: 142 cas.
RL = René Laurentin, Travaux sur Catherine Labouré et Bernadette Soubirous: 3 cas.

13 commentaires:

le Piéton de Paris a dit…

Vous avez fait une erreur !!! Ce n'est en aucun cas le corps de Saint-Vincent de Paul , tel que vous le montrez , qui repose à la chapelle des Lazaristes , mais un moulage en cire !!! Il est placé sur sa dépouille .

le Piéton de Paris a dit…

Vous avez fait une erreur !!! Ce n'est en aucun cas le corps de Saint-Vincent de Paul , tel que vous le montrez , qui repose à la chapelle des Lazaristes , mais un moulage en cire !!! Il est placé sur sa dépouille .

Anonyme a dit…

Do you mind if I quote a couple of your articles as long as I provide credit and sources back to your site?

My blog is in the very same niche as yours and my visitors would
certainly benefit from some of the information you provide here.
Please let me know if this ok with you. Thanks a lot!

Visit my site ... voyance Gratuite

Anonyme a dit…

Ηi there colleagues, its fantаstiс
ρost regarding cultureand complеtеly еxplaіneԁ,
kеep it up all the time.

my web ρаge - meuble de salle de bain

Anonyme a dit…

Fantastic items from you, man. I have be mindful your stuff prior to and you're just too great. I really like what you have received right here, really like what you're stating and the best way through which
you are saying it. You are making it enjoyable and you continue to
care for to keep it sensible. I can't wait to read far more from you. This is really a tremendous site.

My blog - maquillage

Anonyme a dit…

Howdy just wanted to give you a quick heads up.
The words in your content seem to be running off the screen in
Firefox. I'm not sure if this is a format issue or something to do with web browser compatibility but I thought I'd post to let you know.
The design look great though! Hope you get the problem
solved soon. Thanks

Also visit my webpage: Tennis

Anonyme a dit…

I am tгuly thanκful to thе hоlder of this web ѕite who has
ѕhагed this wonԁeгful pаragraph
at аt thіs plaсe.

My hοmеρage :: comparatif ssd

Anonyme a dit…

Hi, I do thinκ thіs is a gгeat sitе.
I stumbledupοn it ;) I'm going to return yet again since I book-marked it. Money and freedom is the greatest way to change, may you be rich and continue to help other people.

my blog post; devis peinture

Anonyme a dit…

Hi, ӏ ԁо think this is а great ѕite.
I ѕtumbleduрon іt ;) I'm going to return yet again since I book-marked it. Money and freedom is the greatest way to change, may you be rich and continue to help other people.

Feel free to surf to my webpage devis peinture

Anonyme a dit…

Hola! I've been following your weblog for a while now and finally got the courage to go ahead and give you a shout out from Kingwood Tx! Just wanted to mention keep up the excellent work!

My website - voyance par telephone

Anonyme a dit…

Bonjour arrêtez de faire croire qu il y a du Dieux la dedans les corps sont seulement bien conservés grâce a une solution introduite dans le corps qui conserve la forme du corps mais il y a aussi les masques de cire des mains du visage mais aussi du corps alors arrêtez un peu de nous raconter des salades c est pas très catholique.

thierry a dit…

Je passais car je recherchais si Sainte Françoise Romaine était référencé comme ayant eu un corps incorrompu. voilà pourquoi je suis ici et je vous remercie de cette liste.

Philippe Marcaille a dit…

Idem pour Angelo Roncali,(Celui qui a volé son élections papale) il a reçu 12 litres de liquide anti putrescible dans l'estomac. Malgré ça les fesses et le talon présentaient des signes de décompositions lors de l'ouverture du cercueil.

Pareil pour Sainte Thérèse, elle commence un processus de pourrissement.

Après, il faut regarder la petite Rosalia Lombardo conservée dans les catacombes de Palerme.